Perles de pluie

, par Jean-Paul Mourey


Le jour était à son apogée et la brume avait depuis de longues heures envahi la montagne, ce voile empli d’inconnu me ravissait. Je savais que j’allais bientôt descendre dans une vallée, que le soleil m’attendait sous ces nuages qui, lentement, au loin, se découvraient.
Soudain, au bord du sentier, des perles de rosée se sont offertes à mon regard. Je me suis nourri de cette offrande.